Social selling : 4 conseils pour bien vendre sur les réseaux sociaux

Social selling 4 conseils pour bien vendre sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont devenus incontournables et un passage obligé pour toute marque ou entreprise dans son plan marketing. Le social selling est une démarche de prospection et de fidélisation autour de sa marque ou de son identité commerciale. Facebook étant le réseau social numéro un, il est important d’y figurer en bonne place avec une page entreprise ou de marque, surtout si ses clients y sont présents.

Les réseaux sociaux sont devenus incontournables en 2018, ils se situent en 2e position dans la recherche web. En 2016, près de 60 % des internautes utilisaient les réseaux sociaux pour la découverte de nouveaux contenus. Le social selling, démarche de prospection commerciale sur les réseaux sociaux, est devenu indispensable dans votre stratégie marketing. Elle se base sur la confiance et le partage. Il faut donc créer une stratégie sociale média sur Facebook, Twitter, LinkedIn… Cette stratégie doit rentrer dans votre démarche marketing sur les réseaux sociaux ou social marketing.

Fédérer ses clients autour de l’entreprise

Fédérer ses clients autour de l’entreprise

Facebook, c’est plus de 2,2 milliards d’utilisateurs actifs par mois dont 33 millions en France. Bien sûr, il ne faut pas être sur Facebook pour y faire de la figuration. Si l’entreprise possède une page Facebook, c’est parce que sa clientèle y est également. Les réseaux sociaux sont des générateurs de trafic. C’est un bon outil de référencement, Google compte les « j’aime » et autres réactions sur Facebook dans la hiérarchisation de ses résultats.

Une stratégie sociale média aura pour but de fédérer ses clients autour des valeurs et produits de la marque ou de l’entreprise. Cela permet de soigner son e-réputation et constitue une opportunité créatrice de valeur en la pensant dans une véritable stratégie avec un business model dédié, défini et mis en œuvre par des professionnels (Community Manager, service commercial…).

4 conseils pour faire une démarche de prospection commerciale sur les réseaux sociaux

Twitter et Facebook, ainsi que les autres plateformes sociales, sont devenus un nouveau phénomène de société, une nouvelle façon de communiquer où l’émetteur est à la fois récepteur, acteur, journaliste citoyen, censeur, délateur, modérateur… Les réseaux sociaux constituent des plateformes collaboratives qui permettent de communiquer avec ses clients, partenaires, fournisseurs…

Il ne faut plus penser RSI (Retour Sur Investissement), mais penser relation client, sur le mode de la conversation. Avec Facebook et les réseaux sociaux, il ne faut plus faire du B to C ou B to B, mais du H to H (Human to Human). Pensez non plus en termes de vendeur et d’acheteur (ou consommateur), mais en tant qu’un humain qui s’adresse à un autre humain. Il ne faut pas vendre à tout prix, mais attirer le prospect ou client, le laisser venir à vous. Poster des messages régulièrement, être réactif, accompagner vos prospects, faire chaque jour le bilan de vos actions…, voici 4 conseils que vous pourrez suivre pour réaliser cette démarche :

Définir sa démarche de prospection commerciale sur Facebook et Twitter

1. Construisez la confiance chaque jour

Le succès sur les réseaux sociaux est basé sur la confiance. Etablir ou entretenir une relation de confiance avec un prospect ou un client demande du temps, une réelle continuité et authenticité dans l’échange. Vous devez donc cultiver quotidiennement votre visibilité et votre image professionnelle crédible et digne de confiance.

2. Partagez du contenu tous les jours

Le partage quotidien du contenu avec vos prospects ou clients devra constituer le cœur de votre activité sur les réseaux sociaux pour construire une image d’expert sur votre marché. Identifier, créer et diffuser quotidiennement du contenu de qualité vous feront paraître comme une source fiable d’informations. Vous vous construirez ainsi une audience engagée, en attente de vos sujets de réflexion, de vos analyses et conseils pour prendre les bonnes décisions.

3. Accompagnez vos prospects et clients tout au long de leur parcours d’achat

70 % du cycle d’achat d’un acheteur est déjà réalisé avant qu’il ne consente à s’adresser à un commercial. Déposer chaque jour du contenu permet à vos prospects de vous suivre tout au long de leur parcours d’achat. De telle sorte qu’à l’étape finale du choix de la solution, du produit et fournisseur ou vendeur, vos contenus les auront amenés à vous sélectionner.

4. Vérifiez chaque jour le niveau d’engagement généré par vos contenus

Chaque jour, vérifiez l’engagement social généré par votre activité sur les réseaux sociaux. Combien de personnes aiment votre contenu, quels sont vos contenus les plus populaires ?

Quand vous aurez identifié les sujets qui amènent à réagir le plus, vous trouverez plus facilement les contenus pertinents pour débuter des conversations engageantes avec vos prospects. Consacrez environ 30 minutes par jour à votre routine de social selling.

Renforcer sa notoriété grâce aux réseaux sociaux

Facebook ainsi que les réseaux sociaux en général, constituent un outil idéal pour accroître la notoriété d’une marque/entreprise auprès de ses clients existants ou potentiels. Ils vous fournissent une plateforme pour exprimer vos valeurs et votre personnalité en tant que marque ou entreprise, et pour communiquer avec votre clientèle.

Community Manager

Valorisez une approche indirecte en participant aux discussions liées à votre secteur d’activité. Etablissez un lien qualifié avec vos prospects : communiquez avec eux d’une manière simple et engageante (H to H). Il vaut mieux contacter/toucher 1 000 fois un client que 1 000 clients une fois. Le Community Manager en charge de cette communication conversationnelle joue un rôle clé. Il doit avoir une solide connaissance de la culture et des contraintes de l’entreprise. Pas question de confier sa réputation au stagiaire parce qu’il connaît les réseaux sociaux.

Enfin, ne soyez pas discrets, mais restez visible. Postez régulièrement sur les réseaux sociaux, vous vous rendrez ainsi accessible pour vos clients potentiels.

Animer sa page Facebook

Animer sa page Facebook

Avant tout, il faut savoir :

  • Ce que vous voulez (des fans, des visites sur votre site web ou vendre…) ;
  • Qui ? (Vos cibles) ;
  • Comment ? (Ton) ;
  • Quoi ? (Quelles infos partager ? Sont-elles pertinentes ?).

Pour se faire remarquer, il faut :

  • Poster régulièrement ;
  • Interagir sur d’autres pages, s’abonner, s’intéresser à ce que font les autres ;
  • Avoir une ligne éditoriale cohérente ;
  • Suivre des influenceurs/gros comptes ;
  • Booster ses meilleures publications ;
  • Faire des Facebook Ads bien ciblés ;
  • Utilisez des call-to-action, le native advertising.

Ne pas être trop sérieux et ne pas vendre uniquement :

  • Minimum : 75% de conseils, distractions, informations…
  • Maximum : 25% de vente (parler de ses produits ou services, offres…)

Ne pas oublier les # (hashtags), ils sont utiles sur les réseaux sociaux. Ils aident pour les recherches sur les moteurs de recherche internes aux réseaux sociaux.

Sur Facebook, 1#, maximum 2.

Que publier ?

  • Des photos (1200×630 ppx)
  • Des citations, des conseils
  • Des articles de votre blog
  • Faire des quiz, tests de personnalités, concours photos…
  • Faire une vidéo d’un article de blog : teaser ou vidéo plus longue avec des liens vers l’article du blog avec Animoto ou Lumen5.
  • Faire un live : trouver un sujet qui intéresse votre audience, trouver LE BON MOMENT.
  • Utiliser des images subjectives pour annoncer un produit/service façon teasing.
  • Publier des images funs : donner une touche humoristique, mais ne pas en abuser. N’ayez pas peur de publier des images de chatons.
  • Des vidéos courtes
  • Interviewez des fournisseurs, consultants, blogueurs, influenceurs…
  • Partagez la vie de votre entreprise, montrez les coulisses de votre marque (behind the scene)
  • Produisez des contenus susceptibles de générer des transactions.

Quels avantages tirer du social selling ?

Pour les entreprises ou particuliers, la vente sociale sur les réseaux sociaux procure des avantages non négligeables :

  • Meilleur taux de conversion en le comparant aux démarches traditionnelles
  • Interaction instantanée entre le client et l’entreprise
  • Simplification du système de recommandation entre professionnels et particuliers

Opportunité de rencontrer, suivre ou collaborer avec des influenceurs pour augmenter votre audience.

Marketing digital : les différentes techniques pour gagner en notoriété et popularité sur internet

Marketing digital

Pour être visibles et satisfaire les attentes des consommateurs, presque toutes les entreprises possèdent aujourd’hui un site internet et s’attellent au marketing digital. Toutefois, la présence sur le web ne suffira pas face aux incessants développements des algorithmes des moteurs de recherche. Pour pouvoir mieux cibler les clients, d’autres stratégies de marketing se sont révélées efficaces et englobent ce que l’on appelle le « Webmarketing » ou « Marketing Digital».

Qu’est-ce que le marketing digital ?

Pour mettre un produit ou un service sur le marché et le vendre, une entreprise doit passer par le marketing. Par définition, le marketing désigne l’ensemble des actions qui ont pour objectifs d’étudier et d’influencer les besoins ainsi que les comportements des clients. Dans les techniques traditionnelles de marketing, on utilise le plus souvent des supports matériels comme les dépliants, les annonces dans les journaux et les publipostages pour promouvoir ses produits ou services.

Face à l’essor de l’internet, les habitudes ont changé : les entreprises peuvent désormais recourir à une multitude de canaux, essentiellement digitaux, pour couvrir un large spectre de tactiques se basant sur les contenus. D’où cette notion de « marketing digital » qui englobe plusieurs techniques pour générer du trafic qualifié sur votre site, accroître votre e-réputation, toucher un public plus large…

Connaissez-vous ces 5 leviers du marketing digital ?

Le webmarketing ou marketing digital englobe les stratégies de marketing appliquées dans le domaine du digital. Cette technique repose sur plusieurs pratiques dont les objectifs sont d’améliorer le trafic vers son site, de renforcer sa visibilité et sa notoriété voire fidéliser sa clientèle. Il en existe beaucoup, mais la solution est d’utiliser votre site pour attirer des clients avec ces 5 leviers que vous devez connaitre.

1. Le référencement naturel ou SEO

Le référencement naturel ou SEO (Search Engine Optimization) est un ensemble de techniques ou méthodes qui consistent à rendre visible un site internet sur les moteurs de recherche. Un site est dit « optimisé » lorsqu’il répond aux algorithmes des moteurs de recherche tels que Google, Bing ou Yahoo… Le référencement servira à améliorer votre présence sur le web ainsi que le classement de votre site afin qu’il puisse se positionner dans les premiers résultats sur les requêtes des internautes. Dans cette technique, les actions à mener sont principalement les suivantes :

  • Optimiser votre site sur le plan technique en travaillant particulièrement les points suivants : codes HTML, méta description, balises titres, images, temps de chargement des pages… ;
  • Rédiger des contenus sur des mots-clés spécifiques pour communiquer sur votre activité et votre savoir-faire, montrer vos compétences ;
  • Adopter une stratégie de netlinking afin d’obtenir des liens (backlinks) venant d’autres sites (partenaires) et pointant vers le vôtre.

Vous devrez considérer le référencement naturel comme étant un investissement car il s’agit d’une stratégie dont les résultats ne seront palpables qu’au bout de plusieurs mois. Mais rassurez-vous, ces effets sont durables dans le temps, au contraire de ceux des publicités ou annonces traditionnelles et le référencement payant (SEA).

2. Le référencement payant ou SEA

Search Engine Advertising

A la différence du référencement naturel, le SEA (Search Engine Advertising) est payant, mais il permet de vous faire gagner une meilleure place très rapidement dans les résultats de recherche. Résultat : vous vous placez dans les premières pages affichées par les moteurs de recherche et votre visibilité est instantanée. Vos annonces sont publiées en ligne via la régie publicitaire des moteurs de recherche comme Google Ads ou Bing Ads. Plus précisément, vous achetez des liens sponsorisés qui seront payés au coût par clic (CPC) effectué par les internautes sur vos annonces.

Par exemple, dès la validation de votre compte Google Ads, vous pouvez tout de suite réaliser vos annonces et choisir vos mots-clés pour bénéficier d’une visibilité immédiate et gagner du temps. C’est le grand avantage avec le SEA, mais cela ne peut durer que si vous payez. En outre, notez qu’une campagne AdWords ne vous apportera rien si votre site ne contient pas de contenus ou informations pertinentes.

3. Le référencement social ou SMO

Le référencement social ou SMO (Social Media Optimization) rassemble les techniques qui consistent à faire connaître une marque ou une entreprise en utilisant les réseaux sociaux tels que Facebook, LinkedIn, Twitter… Ces plateformes permettent aux entreprises d’attirer de nouveaux prospects tout en améliorant la communication avec leurs clients et leur communauté.

Social Media Optimization

Pour élargir votre audience et augmenter la visibilité de votre entreprise, il suffit de publier du contenu de façon régulière. Actuellement, les médias sociaux sont une source à forte potentialité et les espaces destinés aux annonces publicitaires y sont de plus en plus importants. Ainsi, tout comme les moteurs de recherche sur le web, les réseaux sociaux permettent aussi la diffusion d’annonces publicitaires grâce à des outils tels que Facebook Ads, Twitter Ads ou LinkedIn Ads…

4. L’e-mailing

L’e-mailing est une forme de marketing digital réalisée via l’envoi de mails. Cette campagne est utilisée pour communiquer avec vos audiences en vue de promouvoir votre entreprise, un produit ou un service.  En plus de renforcer les liens avec votre clientèle, cette technique vous permet d’annoncer des offres spéciales ou des évènements que vous organisez. Avec cette stratégie, vous pouvez recourir à plusieurs types d’e-mailing, entre autres, les newsletters, les e-mails de prospection, les e-mails de fidélisation, les e-mails promotionnels, les e-mails d’invitation…

L’envoi de ces messages électroniques peut même être programmé selon le profil de vos clients et de vos cibles. Dans ce cas, on parle alors de marketing automation car l’envoi des mails est déclenché automatiquement par des actions précises de vos contacts.

L’e-mailing

Pour réussir une campagne d’e-mailing, il faut d’abord créer une base de contacts qualifiée et solide. Puis, il faut mettre en place une bonne segmentation pour bien identifier ses cibles et d’en améliorer l’impact. L’acquisition de ces adresses e-mails se font en invitant vos clients à cocher, par exemple, une case pour s’inscrire à un formulaire, un jeu-concours… Bien évidemment, cette collecte doit avoir l’acceptation des futurs destinataires de ces courriels.

5. La Publicité Display

La Publicité Display n’est autre qu’une version digitale des publicités effectués sur les magazines et les journaux. Le principe reste le même : les propriétaires de tous types de sites réservent au sein de leurs pages des espaces pour l’affichage de publicités en ligne. Ainsi, ces espaces seront loués par des annonceurs qui vont les utiliser pour toucher leur audience. On distingue dans ce domaine le Display classique (des liens sous forme d’images) et le Display vidéo, très prisé et contenant des liens sous forme de vidéos. Tous les sites, quelle que soit leur taille, peut recevoir de la publicité. C’est l’un des avantages avec la Publicité Display.

L’e-mailing

 

Pour réaliser vos publicités sur des sites internet tiers, vous pouvez procéder de deux façons : soit vous effectuez un achat direct, soit vous passez par un intermédiaire :

  • Pour l’achat direct, vous commencez par identifier le site qui vous intéresse. Puis, vous contactez l’éditeur du site pour connaître ses conditions pour cette prestation (par exemple le tarif). Une fois les négociations abouties, vous envoyez votre annonce et procédez au paiement.
  • Si vous passez par un intermédiaire, celui-ci va vous mettre en relation avec les propriétaires de sites spécialisés dans le domaine. Google Ads est l’une de ces plateformes. Grâce à ses nombreux sites partenaires et ses propres sites, Google Ads vous permettra de toucher vos cibles qu’importe votre activité.

Conclusion

Vous le savez maintenant. Pour faire évoluer votre business en ligne, il faut améliorer votre visibilité et votre e-réputation en mettant en place une bonne stratégie de marketing digital. Vous avez le choix entre plusieurs techniques dont certaines, si elles ne sont pas bien menées, pourraient vous offrir des effets contraires à vos objectifs. Dans cet ordre d’idée, malgré un temps de mise en place assez long, le référencement naturel est la technique qui peut vous offrir des résultats durables.

Netlinking : 9 techniques pour accroître la popularité de votre site internet

NETLINKING

Le netlinking est une méthode plus ou moins licite pour obtenir des liens entrant vers son site web. Il s’agit du second levier pour un bon positionnement dans les moteurs de recherche, notamment Google, s’il est utilisé à bon escient.

Pourquoi est-il important d’avoir des liens vers votre portail web ?

Google considère un lien externe pointant vers votre site internet comme un vote en votre faveur. De ce fait, plus vous avez de liens vers votre portail web, plus votre notoriété est améliorée. Cependant, cela ne se réalisera que si vous obteniez des liens de qualité. Ainsi, il est beaucoup plus avantageux d’avoir des liens de bonne qualité, même si leur nombre est limité. C’est la raison pour laquelle il est primordial de mettre en place une stratégie de netlinking en vue de rechercher de bons liens.

9 techniques de netlinking pour votre site internet

Pour améliorer le référencement ou le positionnement de son site internet dans les résultats des moteurs de recherche, il existe plusieurs techniques. Le netlinking en fait partie et il existe également plusieurs manières de procéder dans ce domaine. L’acquisition de ces liens ou backlinks peut se faire de manière naturelle, par échange ou par achat.

Guest blogging

1. Le guest blogging

Le « guest blogging » est une forme de collaboration éditoriale entre votre site et un blogueur. Le principe est simple :

  • soit vous demandez au blogueur de rédiger et de publier un article sur son blog avec des liens qui pointent vers votre site,
  • soit vous rédigez vous-même l’article qui sera publié sur le site de votre partenaire, avec des liens entrant vers votre propre site.

Le guest blogging est une stratégie « gagnat-gagnant » car il apporte à chacun des deux sites un trafic de qualité.

2. L’inscription dans des annuaires

Auparavant très utilisés en vue d’obtenir facilement plusieurs backlinks, les annuaires ont désormais perdu leur intérêt bien que la stratégie fonctionne encore bien. Toutefois, il faut faire attention car il existe beaucoup d’annuaires de mauvaise qualité. Inscrire votre site dessus pourrait anéantir votre effort en référencement naturel !

Sachez que la stratégie de netlinking par les annuaires n’est efficace qu’au bout d’une dizaine de backlincks environ. Le plus souvent, ce sont les annuaires payants qui vous feront profiter d’un bon référencement naturel.

3. L’échange de liens

Dans cette stratégie, on parle parfois d’échange d’articles. Le principe consiste à proposer à un partenaire de publier sur son site un contenu sur un sujet spécifique, qu’il écrira lui-même ou que vous lui offrez « tout rédigé ». En tout cas, plus le contenu proposé sera intéressant et original, meilleure sera la qualité des backlinks que vous allez obtenir.

L’échange de liens

Dans cette technique, il existe deux façons de procéder, l’échange réciproque et l’échange triangulaire :

  • L’échange de liens réciproque consiste à faire un lien vers un site partenaire qui, en contrepartie, va faire un lien vers votre site. Si elle n’est bien menée, cette technique de réciprocité peut vous faire subir une pénalité de Google qui pourrait considérer cette action comme étant un arrangement entre partenaires !
  • L’échange de liens triangulaires permet de contourner cette réciprocité. La mise en place de cette technique nécessite la collaboration entre 3 sites : le premier site va faire un lien vers le deuxième qui met un lien vers le troisième. Ce dernier va fermer la boucle en plaçant un lien vers le premier site.

Cette stratégie de netlinking est facile à réaliser si vous possédez deux sites différents (par exemple, site 1 et site 2). Pour procéder, il vous suffit alors de trouver un site partenaire (site 3). Pour bénéficier de la technique, il faut éviter de faire un lien trop visible entre vos deux sites. De plus, les noms de domaines de vos deux sites ne doivent pas être enregistrés sous le même propriétaire.

4. Les communiqués de presse

Pour obtenir des liens vers votre plateforme, vous pouvez aussi vous servir des communiqués de presse ou « CP SEO » dans votre stratégie de netlinking. Néanmoins, ce procédé n’est plus très utilisé actuellement. En effet, les liens n’ont quasiment aucune valeur et n’ont aucun intérêt pour les internautes. Il s’agit d’une méthode considérée comme « abasourdie » et pouvant sanctionner l’utilisateur (par Google) ne sachant pas les manier avec retenue.

5. Le linkbaiting : pour obtenir des liens naturels

LINKBAITING

Le linkbaiting ou littéralement « la pêche aux liens » est une technique qui permet d’obtenir des backlinks (liens externes). Cependant, vous pourrez vous demander : comment faire pour pouvoir obtenir ces liens de façon naturelle ? La réponse est simple ! Vous pouvez concevoir des contenus inédits, décalés, plaisants, réaliser un mini buzz, effectuer un sondage, organiser un jeu-concours, publier un livre blanc que les internautes peuvent télécharger, un graphisme, une étude détaillée… L’objectif est d’intéresser vos lecteurs en leur donnant envie de diffuser ou d’aimer votre contenu. Pour cela, il serait judicieux que votre entreprise ait une forte présence sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, LinkedIn… pour partager vos contenus.

6. Le « Link Ninja » ou liens placés

Avec cette technique, vous placerez des liens vers un portail internet dans des commentaires d’articles, sur des blogs ou des forums. Cet outil de linking building permet de trouver quels blogs effectuent des liens vers vos concurrents. Il permet ainsi de placer des commentaires sur ces divers médias.

7. L’achat de liens

Il s’agit d’une stratégie à risque pour le linking building. Il faudra ici acheter des liens sur un site qui va les placer à des endroits que vous aurez négociés ensemble. Google tente toutefois de réduire la pratique en incitant les webmasters à révoquer ce type de rétribution obligatoire.

8. Les réseaux sociaux

Les retweets, partages, likes… vous offrent constamment des liens additionnels vers votre site web. De ce fait, n’hésitez pas à créer des comptes sur les principales plateformes comme Instagram, Pinterest, YouTube, LinkedIn, Twitter et Facebook. Ce genre de backlink est, la plupart du temps, en nofollow, mais en cherchant bien, vous pourrez réussir à en obtenir en dofollow.

Retweets

Si un site A renvoie un lien en Dofollow vers un site B, cela aura comme impact qu’il va transmettre à ce dernier une part de son ranking. Résultat : le site B va améliorer son positionnement sur les moteurs de recherche. Un lien en NoFollow aura l’effet contraire : aucun impact sur le positionnement du site B.

9. Le linkbaiting

Il s’agit de concevoir du contenu captivant sur votre blog ou site qui va de manière naturelle engendrer des liens entrants. Article de fond, scoop, étude, infographie…, bref, vos « appâts » peuvent être différents. Misez sur le qualitatif, l’inédit, la provocation ou encore l’humour pour votre campagne de netlinking .

Conclusion

Obtenir des backlinks pour votre site internet est un levier fort de votre stratégie de référencement naturel. C’est une démarche pertinente, en plus d’être importante et efficace. Quoi qu’il en soit, n’optez surtout pas pour des méthodes que vous ne maitrisez pas suffisamment. Vous devrez faire le bon choix pour votre stratégie de netlinking si vous souhaitez développer votre business en ligne.

 

POURQUOI CRÉER SON SITE INTERNET ?

POURQUOI CRÉER SON SITE INTERNET ?

Aujourd’hui c’est devenu incontournable pour les entreprises d’être présentes et de communiquer sur internet, notamment pour celles qui se sont spécialisées dans l’e-commerce. Créer son site internet permet de bénéficier de plusieurs avantages. En effet, les statistiques ont montré que plus de 85 % des consommateurs ont l’habitude de consulter le net pour rechercher des informations avant de passer à l’achat. On en déduit qu’un site web est devenu le meilleur outil marketing qu’une entreprise peut exploiter pour promouvoir ses activités.

LES DIFFÉRENTS TYPES DE SITES INTERNET

 

En général, un site web est une plateforme qu’une entreprise peut utiliser pour informer ses clients (présents et futurs) de ses activités. C’est donc un outil permettant d’annoncer au public chaque moindre information, à tout moment sans avoir à se déplacer. Selon les objectifs que vous vous fixez, il existe plusieurs catégories de sites internet dont les principales sont les suivantes :

  1. Le « site vitrine » qui, comme son nom l’indique, sert de devanture numérique pour l’entreprise. Sa vocation est de présenter votre entreprise, vos activités, vos valeurs… Outre la visibilité sur les moteurs de recherche, le site vitrine vous permet de générer des contacts de clients ou prospects.
  2. Le « site e-commerce » qui est en quelque sorte la version électronique de votre magasin. Il s’agit alors d’une boutique en ligne que vous pourrez utiliser quotidiennement ou presque. C’est sur cette plateforme que vous présentez vos produits ou votre catalogue de produits pour que les internautes puissent réaliser directement des achats sur internet.
  3. Le « blog d’entreprise », un espace de publication pour mettre en ligne des articles sur votre marque, votre secteur d’activités, des conseils et des exemples pour l’utilisation de vos produits. Contrairement au site vitrine, cet outil communautaire permet aux internautes d’interagir par le biais de « commentaires » ou « avis ».
  4. Le « site intranet » qui est une plateforme privée et interne aux entreprises pour partager des informations professionnelles exclusivement aux personnes autorisées.
  5. Le « portail », une plateforme dont la vocation est l’offre de services comme la messagerie ou les panneaux d’actualités. Il s’agit, le plus souvent, d’un site communautaire qui propose un ensemble de services pouvant intéresser les internautes.
  6. Le « site collaboratif » ou « web participatif » qui est une plateforme permettant la collaboration entre internautes.

Exemple Site ecommerce

Parmi ces catégories, il existe des sites dits statiques ou dynamiques. Les sites statiques n’ont pas besoin d’être actualisés fréquemment. Les pages s’affichent telles qu’elles ont été codées alors que les sites dynamiques interagissent avec les visiteurs. Dans ce cas, les pages sont programmées pour être modifiables. La gestion du contenu est alors confiée à un administrateur de site.

POURQUOI UN SITE WEB ?

Quel que soit votre secteur d’activité, être visible sur le web est important pour assurer une bonne communication et toucher un public bien ciblé. Un site internet permet d’atteindre un large public à moindre coût. C’est donc un outil de communication qu’il ne faut absolument pas négliger. Une telle plateforme vous offre une multitude de possibilités pour atteindre vos objectifs, notamment :

  • Présenter votre entreprise ;
  • Véhiculer l’image de votre entreprise ;
  • Consolider votre notoriété ;
  • Assurer votre visibilité et votre crédibilité ;
  • Faire connaître vos services et vos produits ;
  • Mettre en avant votre compétence et votre savoir-faire ;
  • Vous démarquer de vos concurrents.

| Lire également Pourquoi une entreprise doit-elle avoir un site internet ?

COMMENT CRÉER SON SITE INTERNET ?

Comment créer son site internet

Techniquement parlant, un site internet est constitué de groupes de pages web accessibles depuis un navigateur internet. Ces différentes pages sont alors liées entre elles par des liens (adresses web ou URL) qui permettent de passer d’une page à une autre. C’est ce qu’on appelle naviguer dans le site.

Comme on vient de le voir précédemment, un site internet renvoie l’image de votre entreprise en plus d’être le premier contact avec vos clients. Votre site doit répondre à vos objectifs. C’est pourquoi sa conception ne doit pas se faire à la légère au risque de subir des déceptions. Pour éviter d’éventuelles mésaventures, recourir à un professionnel comme WData-mg.info est la meilleure solution.

CONCLUSION

Que vous ayez besoin de mettre à la disposition des internautes des informations de type commercial, informatif ou technique, un site internet efficace permet de les diffuser sur le web de manière rapide et à moindre coût. Étant la vitrine de votre entreprise, votre site web doit répondre à certains critères dont le design, l’ergonomie et la qualité des contenus. Si on n’a pas les compétences nécessaires, il ne faut pas hésiter à faire appel à un professionnel pour créer son site internet.